Lockdown, Day 31

These flowers have a story. My maternal grand-father used to grow them in his vegetable garden (they are early spring flowers, so they attract the pollinators). My mother took some seeds years ago and we have had wallflowers every spring ever since.

Thank you, grandpa… I miss you, always.

Please, stay safe, stay home!

erysimum cheiri
wallflowers / gyroflées

Ces fleurs ont une histoire. Mon grand-père maternel les faisait pousser dans son potager (étant des fleurs de début de printemps, elles attirent les insectes pollinisateurs). Ma mère a ramené des graines d’une de ses visites, et depuis, nous avons des giroflées dans notre jardin.

Merci, Papi… tu me manques.

Protégez-vous, restez chez vous!


©AnneT

Lockdown, Day 15

They are amongst the first flowers… So, before they all disappear in a shower of pink petals, here is another picture of a prunus! Can you tell I just love them?

Have a good day, and remember…

Stay safe – stay home!

prunus

Elles sont parmi les premières fleurs du printemps… Alors, avant qu’elles ne disparaissent dans une envolée de pétales roses, voici une dernière photo de cerisier à fleurs. Je suppose que vous avez compris que je les aime, non?

Je vous souhaite une bonne journée, et rappelez-vous…

Protégez-vous, restez chez vous!


©AnneT

Lockdown, Day 8

This one is for you all, but most of all for all of you who are at home with someone sick with the coronavirus or struggling against it in a hospital ward – it must be so scary!

If they are at home with you, you never know what to expect. And there is a good chance you will catch it too, and you probably wonder how it will go for you. I can relate…

If they are at the hospital, and you can’t visit, well, it might be the scariest scenario – it’s always so hard to be away from the ones we love, especially when they are so sick.

Hang in there! You are not alone, and if you want to share your experience, feel free. 🙂

Please… Stay safe – stay home!

moss / mousse

Celle-ci est pour vous tous, mais surtout pour ceux d’entre vous qui ont un malade du coronavirus à la maison ou à l’hôpital – c’est terrifiant, non?

Si vous êtes à la maison avec un malade, vous ne savez sans doute pas trop à quoi vous attendre, mais vous guettez le moindre symptôme. Et il y a de grandes chances pour que vous l’attrapiez à votre tour, alors vous vous demandez comment votre corps va réagir.

Si le malade est à l’hôpital, vous ne pouvez pas aller le voir, alors c’est peut-être le scénario le plus difficile, parce que personne n’aime être tenu à l’écart quand un être cher souffre et lutte pour survivre.

Tenez bon! Vous n’êtes pas seul, et si vous voulez partager votre expérience, faites-le. 🙂

S’il vous plaît… protégez-vous – restez chez vous!


©AnneT

Lockdown, Day 5

Here sat Marilla Cuthbert, when she sat at all, slightly distrustful of sunshine, which seemed to her too dancing and irresponsible a thing for a world which was meant to be taken seriously…

L.M. Montgomery, Anne Of Green Gables

Well, looks like the weather’s decided it would force us to stay inside… It is the first rainy day we’ve had since lockdown. We even had some snow in the morning – yes, it is that cold again.

The world – and the virus – definitely has to be taken seriously right now.

Still, I want to share some sunshine with you all, to brighten your day.

Stay safe – stay home!

Please…

daffodils / jonquilles

Eh bien, il semble que le temps ait décidé de nous donner un coup de pouce pour nous forcer à rester à la maison… Il pleut pour la toute première fois depuis qu’on est en confinement. On a même eu un peu de neige ce matin – c’est dire qu’il fait à nouveau plus froid.

Oui, il faut prendre le monde – et le virus – au sérieux.

Mais quand même, j’ai envie de partager un peu de soleil avec vous, pour embellir notre journée.

Protégez-vous – restez chez vous!

S’il vous plaît…


©AnneT

Lockdown, Day 4

Spring is here! I know how much some people have been waiting for it after a long and cold winter… and it seems so unfair no one can fully enjoy it.

But we have to stay at home, so that as many of us as possible will be able to enjoy another spring, and another… We all have loved ones we want to protect as much as we want to protect ourselves.

Stay safe – stay home!

Please…

Le printemps est arrivé! Je sais combien certaines personnes l’attendaient après un hiver long et rigoureux… et ça semble injuste que personne ne puisse vraiment en profiter.

Au lieu de cela, nous devons rester confinés chez nous, afin qu’autant d’entre nous que possible puissent voir un autre printemps, puis un autre… Nous avons tous des personnes que nous aimons et que nous voulons protéger autant que nous souhaitons nous protéger nous même.

Protégez-vous – restez chez vous!

S’il vous plaît…


©AnneT

Lockdown, Day 2

Just a look at nature’s wild beauty…
to fight against confinement,
loneliness,
and boredom.

Let’s fight it together!
Stay at home – stay safe!

wild violets / violettes sauvages

Un petit coup d’œil à la nature…
pour combattre le confinement,
la solitude,
et l’ennui.

Combattons le mal ensemble!
Protégez-vous – restez chez vous!


©AnneT

Irrational fear?

Since I lost Jim, I’ve had the (possibly?) irrational fear of losing what’s left of our family – in other words, Simba and Luna.

They are my family, my babies. I may sound silly to some people – ok, most people -, when I say they are my babies, but it’s the way I feel. I never had a human baby – it’s unfair, but I can’t do anything about it. I have Simba and Luna, and they’ve been keeping me sane. Even more now than ever before. I need to see them, touch them, pet them…

Somehow, I feel that what happened last summer is hitting me harder all of a sudden, and I need Simba and Luna more than ever beside me. Right now, it’s like my sanity depends on them, and I become panicky at the idea of not being around them.

I need them as much as I need the air I breathe.

Now, we are together, so why the fear? I don’t know. It may come from what’s been going on in the world right now, with so many people being quarantined or stuck away from home. I don’t think I could bear that – I mean, being away from them. I guess it takes time to heal… you never know how deep the wound is until you start probing it.

=^.^=

Depuis que j’ai perdu Jim, j’ai cette peur (peut-être?) irrationnelle de perdre ce qui me reste de notre famille – autrement dit, Simba et Luna.

Ils sont ma famille, mes bébés. Cela peut sembler dingue à certains – ok, sans doute à la majorité des gens – quand je dis qu’ils sont mes bébés, mais c’est ce que je ressens. Je n’ai pas eu de bébé humain – c’est injuste, mais c’est comme ça. Mais j’ai Simba et Luna, et ils me permettent de rester saine d’esprit. Et encore plus maintenant. J’ai besoin de les voir, de les toucher, de leur faire des câlins…

Je dis “encore plus maintenant” parce que d’une certaine manière, ce qui s’est passé l’été dernier semble tout à coup m’affecter encore plus, et j’ai besoin de ma petite famille (autrement dit, Simba et Luna) près de moi. Ils sont plus que jamais mon équilibre, et je suis terrifiée à l’idée d’en être séparée.

J’ai besoin d’eux comme j’ai besoin d’air.

Bien sûr, nous sommes ensemble en ce moment. Alors pourquoi ai-je ces angoisses? A mon sens, ce qui se passe en ce moment dans le monde y est pour beaucoup, avec tous ces gens en quarantaine ou coincés loin de chez eux. Je crois que je ne pourrais pas supporter ça en ce moment. Je suppose que guérir prend du temps… et on ne sait pas à quelle point une blessure est profonde avant de l’avoir sondée.


©AnneT

The world has a fever…

It’s here, among us all, like a tiny, oh-so-tiny threat. They call it COVID-19, and the whole world is affected or will be soon.

The world has a fever, the world is coughing, and it’s like it’s slowly coming to an end, right?

I’m not going to tell you about how or when it started (do we really know?), or whether we should be afraid. I’m not going to tell you what to do – you should know by now, shouldn’t you? (Hint: You don’t need more toilet paper. 😉 )

More seriously… are you scared? I’m not, not really – not for myself, anyways. I’m not afraid of being sick – even if I don’t like being sick, I’m healthy and still young enough – but the other consequences scare me, I have to admit.

But I’m not writing this to talk about them either.

I just want to say “hello” to the whole world, to you who’s reading this. To say how much I empathize with all the people who are quarantined right now, and I hope they’ll soon be free to live their lives again. I hope we all will. I also want to express my condolences to all the people who have lost someone dear.

Take care and stay safe. *virtual hug*


PS: In the meantime, you can pet your cat or dog all you want, it’s safe.

=^.^=

Il est là, parmi nous, telle une minuscule, oh si minuscule menace. On l’appelle COVID-19, et le monde entier est affecté ou le sera bientôt.

Le monde a de la fièvre, le monde tousse, et c’est comme s’il s’arrêtait très lentement, hein?

Je ne vais pas vous dire comment ou quand tout ça a commencé (le sait-on vraiment?) , ou si on devrait avoir peur. Je ne vais pas vous dire quoi faire – vous devriez le savoir, à force. (Indice: Vous n’avez pas besoin de plus de papier toilette. 😉 )

Plus sérieusement… vous avez peur? Moi, non, pas vraiment – pas pour moi, en tous cas. Je n’ai pas peur d’être malade – je n’aime pas être malade, mais je suis en bonne santé et encore assez jeune – mais les autres conséquences du virus me terrifient.

Mais je n’écris pas pour en parler non plus.

Je veux seulement vous dire “salut”, oui, salut à toi qui lis ces lignes. Je veux dire combien je compatis avec ceux qui sont en quarantaine en ce moment, et j’espère qu’ils seront bientôt libres de vivre leur vie. Qu’on le sera tous. Je présente mes condoléances à ceux qui ont perdu un être cher.

Prenez bien soin de vous! *accolade virtuelle*


PS: En attendant, vous pouvez caresser votre chat ou votre chien, c’est sans danger!


©AnneT