Irrational fear?

Since I lost Jim, I’ve had the (possibly?) irrational fear of losing what’s left of our family – in other words, Simba and Luna.

They are my family, my babies. I may sound silly to some people – ok, most people -, when I say they are my babies, but it’s the way I feel. I never had a human baby – it’s unfair, but I can’t do anything about it. I have Simba and Luna, and they’ve been keeping me sane. Even more now than ever before. I need to see them, touch them, pet them…

Somehow, I feel that what happened last summer is hitting me harder all of a sudden, and I need Simba and Luna more than ever beside me. Right now, it’s like my sanity depends on them, and I become panicky at the idea of not being around them.

I need them as much as I need the air I breathe.

Now, we are together, so why the fear? I don’t know. It may come from what’s been going on in the world right now, with so many people being quarantined or stuck away from home. I don’t think I could bear that – I mean, being away from them. I guess it takes time to heal… you never know how deep the wound is until you start probing it.

=^.^=

Depuis que j’ai perdu Jim, j’ai cette peur (peut-être?) irrationnelle de perdre ce qui me reste de notre famille – autrement dit, Simba et Luna.

Ils sont ma famille, mes bébés. Cela peut sembler dingue à certains – ok, sans doute à la majorité des gens – quand je dis qu’ils sont mes bébés, mais c’est ce que je ressens. Je n’ai pas eu de bébé humain – c’est injuste, mais c’est comme ça. Mais j’ai Simba et Luna, et ils me permettent de rester saine d’esprit. Et encore plus maintenant. J’ai besoin de les voir, de les toucher, de leur faire des câlins…

Je dis “encore plus maintenant” parce que d’une certaine manière, ce qui s’est passé l’été dernier semble tout à coup m’affecter encore plus, et j’ai besoin de ma petite famille (autrement dit, Simba et Luna) près de moi. Ils sont plus que jamais mon équilibre, et je suis terrifiée à l’idée d’en être séparée.

J’ai besoin d’eux comme j’ai besoin d’air.

Bien sûr, nous sommes ensemble en ce moment. Alors pourquoi ai-je ces angoisses? A mon sens, ce qui se passe en ce moment dans le monde y est pour beaucoup, avec tous ces gens en quarantaine ou coincés loin de chez eux. Je crois que je ne pourrais pas supporter ça en ce moment. Je suppose que guérir prend du temps… et on ne sait pas à quelle point une blessure est profonde avant de l’avoir sondée.


©AnneT

Seriously??

The same… but not the same. And certainly not the one.

I already knew it had been done… what I didn’t know was how many cloned dogs (and cats maybe) were already around.

I’ve had cats and dogs who lived a good life and died. I loved (love, really) them and it hurt like hell when they passed – it still hurts, really, at times.

(You know) I have two wonderful cats at the moment, Simba and Luna. I love them, and I just can’t imagine a life without them in it.

So I asked myself – even though it’s the last thing I want to think about – when they are gone, would I want to have them cloned so I would still have them? But then I realized I wouldn’t have them still… I would have clones – a clone, not the original – and it wouldn’t be the same cats I had shared so many happy moments with.

Sad, but true, isn’t it? The one I loved would be gone anyway…

And if I’d had the others – the ones who left me years ago – cloned, then I wouldn’t have taken neither Simba nor Luna in. I would never have known how loveable and cuddly they are, that Simba is also playful and adventurous, and Luna, shy and mischievous. I would have missed two wonderful cats… and they would have died alone in the cold.

So the fact of the matter is… they are unique. None other, not even their clones, would be them. I love them that much.

What do you think? Would you have your pet cloned – and if so, why?

=^.^=   =^.^=

Je savais que ça avait déjà été fait… mais j’ignorais qu’il y avait déjà autant de chiens (et peut-être de chats) clonés.

J’ai eu des chats et des chiens, et ils ont vécu et sont morts après avoir eu une belle vie parmi nous. Je les aimais (je les aime toujours!) et ça m’a fait mal de les voir partir – ça fait toujours mal parfois.

(Vous savez que) j’ai deux chats merveilleux, Simba et Luna, et je les aime et je ne peux pas sérieusement imaginer la vie sans eux.

Alors je me suis demandé – même si c’est bien la dernière chose à laquelle je veux penser – si je les ferais cloner après leur mort, pour les avoir toujours près de moi. Puis j’ai réalisé que je ne les aurais plus eux… mais leurs clones – un clone, mais pas l’original – et qu’ils ne seraient plus les chats avec qui j’avais partagé tant de belles choses.

Triste mais vrai, non? Ceux que j’aimais seraient quand même partis pour toujours…

D’ailleurs, si j’avais fait cloner les autres – ceux que j’avais avant eux – je n’aurais jamais eu ni Simba ni Luna. Je n’aurais jamais su combien ils étaient adorables et câlins, combien Simba était aventureux et joueur, et Luna timide et malicieuse. Je serais passée à côté de deux chats merveilleux… et ils seraient morts dans le froid, abandonnés de tous.

Alors, le fait est qu’ils sont uniques. Aucun autre, pas même leurs clones, ne pourrait les remplacer. Je les aime à ce point.

Qu’en pensez-vous? Vous feriez cloner votre animal, et si oui, pourquoi?


© AnneT