Lockdown, Day 20

I know, I know… I missed Day 19. The thing is, the internet was so slow I couldn’t upload a picture.

So I’m going to try to post two today… (crossing fingers).

Stay safe, stay home!

Je sais, je sais… je n’ai rien posté pour le Jour 19. Internet ramait et impossible de mettre une photo.

Alors, aujourd’hui, je vais essayer d’en mettre deux… (je croise les doigts).

Protégez-vous, restez chez vous!


©AnneT

Lockdown, Day 1

Social Distancing, Day #1. In the morning, when I opened the kitchen door, I could smell that nice flowery scent in the wind, and I knew it came from the hyacinths twelve feet away. I had smelled it for days, but it was the first time I consciously enjoyed it. And I wondered – is everything more powerful when you are in confinement?

Every thing we’ve been taking for granted for so long – our freedom, the possibility to go for a walk, meet family or friends… smell a flower and enjoy the sunshine -, most of us can’t do any of them right now.

I feel privileged – we have a big garden, with trees, and flowerbeds, and all. I can go outside, do some gardening, and enjoy the fresh air and the sun. And smell the hyacinths in the morning air.

So I wanted to share.

Stay safe – stay at home!

Hyacinth / Jacinthe

Confinement, Jour 1. Ce matin, en ouvrant la porte de la cuisine, j’ai senti ce doux parfum et j’ai reconnu celui des jacinthes qui poussent à quelques mètres de là. Je l’ai senti pendant des jours, mais je ne l’ai remarqué qu’aujourd’hui. Donc je me demande: tout est-il plus fort quand on est en confinement?

Tout ce que nous prenons pour acquis depuis si longtemps – notre liberté, la possibilité d’aller nous promener, de voir notre famille ou nos amis… de sentir les fleurs et profiter du soleil -, nombre d’entre nous ne peuvent pas le faire en ce moment.

Je me sens donc privilégiée – nous avons un grand jardin, avec des arbres et des fleurs… Je peux sortir prendre l’air, le soleil ou jardiner. Et sentir les jacinthes.

Alors, j’ai eu envie de partager.

Protégez-vous – restez chez vous!


©AnneT

The world has a fever…

It’s here, among us all, like a tiny, oh-so-tiny threat. They call it COVID-19, and the whole world is affected or will be soon.

The world has a fever, the world is coughing, and it’s like it’s slowly coming to an end, right?

I’m not going to tell you about how or when it started (do we really know?), or whether we should be afraid. I’m not going to tell you what to do – you should know by now, shouldn’t you? (Hint: You don’t need more toilet paper. 😉 )

More seriously… are you scared? I’m not, not really – not for myself, anyways. I’m not afraid of being sick – even if I don’t like being sick, I’m healthy and still young enough – but the other consequences scare me, I have to admit.

But I’m not writing this to talk about them either.

I just want to say “hello” to the whole world, to you who’s reading this. To say how much I empathize with all the people who are quarantined right now, and I hope they’ll soon be free to live their lives again. I hope we all will. I also want to express my condolences to all the people who have lost someone dear.

Take care and stay safe. *virtual hug*


PS: In the meantime, you can pet your cat or dog all you want, it’s safe.

=^.^=

Il est là, parmi nous, telle une minuscule, oh si minuscule menace. On l’appelle COVID-19, et le monde entier est affecté ou le sera bientôt.

Le monde a de la fièvre, le monde tousse, et c’est comme s’il s’arrêtait très lentement, hein?

Je ne vais pas vous dire comment ou quand tout ça a commencé (le sait-on vraiment?) , ou si on devrait avoir peur. Je ne vais pas vous dire quoi faire – vous devriez le savoir, à force. (Indice: Vous n’avez pas besoin de plus de papier toilette. 😉 )

Plus sérieusement… vous avez peur? Moi, non, pas vraiment – pas pour moi, en tous cas. Je n’ai pas peur d’être malade – je n’aime pas être malade, mais je suis en bonne santé et encore assez jeune – mais les autres conséquences du virus me terrifient.

Mais je n’écris pas pour en parler non plus.

Je veux seulement vous dire “salut”, oui, salut à toi qui lis ces lignes. Je veux dire combien je compatis avec ceux qui sont en quarantaine en ce moment, et j’espère qu’ils seront bientôt libres de vivre leur vie. Qu’on le sera tous. Je présente mes condoléances à ceux qui ont perdu un être cher.

Prenez bien soin de vous! *accolade virtuelle*


PS: En attendant, vous pouvez caresser votre chat ou votre chien, c’est sans danger!


©AnneT